Les Assises de la démocratie

En bref

Les Assises de la démocratie

Dates : 26-29 Juin 2024

Lieu : Praia, Cap-Vert

 

Les Assises de la Démocratie

Incontestable, la défiance à l’égard de la démocratie en Afrique va néanmoins de pair avec le désir des populations africaines de vivre sous des Etats de droit ou les libertés fondamentales sont garanties par la constitu-tion; ou l’alternance au pouvoir est la norme plutôt que l’exception; ou les dirigeants, respectueux des ci-toyens et redevables à leurs peuples sont choisis librement et défendent les intérêts et la souveraineté du continent sur la scène internationale.

Ce désir de démocratie s’incarne dans diverses pratiques et expériences de terrain qu’il s’agit de cartogra-phier et, au besoin, de modéliser et de disséminer. C’est le cas des luttes des femmes pour l’égalité, des mino-rités pour davantage de reconnaissance, des partis d’opposition, des syndicats et des médias pour se faire entendre. C’est aussi le cas des luttes pour l’accès équitable aux moyens d’existence, qu’il s’agisse de l’eau, de la terre, de la nourriture, de la santé, du logement, de la mobilité, de l’éducation ou d’un droit à l’environne-ment. En même temps, la culture de la participation, notamment par le biais du local et du communal per-siste, ainsi que l’atteste la vivacité de la vie associative tant en milieux urbains que ruraux. Pour faire face aux nouveaux conflits auxquels ni le multipartisme, ni les constitutions, ni les élections, ni les coups d’Etat ne parviennent à résoudre, il est nécessaire de s’appuyer sur l’écosystème des acteurs de l’innovation sociale, économique, institutionnelle et culturelle. Cet écosystème se caractérise par un bouillonnement sans précé-dent d’initiatives souvent mal connues et peu soutenues et par le caractère foncièrement expérimental des démarches et pratiques.

Moment fort de l’année, les Assises de la démocratie ont réuni autour d’un thème-phare les acteurs et actrices de l’innovation démocratique en Afrique. Espace de solutions, elles leur ont offert l’opportunité de faire avancer des projets, de lancer ou d’accompagner des initiatives structurantes, de déployer des activités de plaidoyer et de communication. Réinventant le concept des “forums sociaux” et empruntant à l’idée du ‘fes-tival” et de “l’Exposition”, elles ont investi un quartier, un tiers-lieu, une ville et ont été une occasion unique de présentation des idées neuves et des pratiques nouvelles. Elles ont rassemblé, en face à face comme sous une forme virtuelle, des habitants, des activistes, des blogueurs, des chercheurs, des artistes, des entrepre-neurs, des collectifs et associations, des Think-tanks, des universités, des organisations professionnelles, des agences de développement, des bailleurs de fonds, des collectivités décentralisées et des municipalités etc…

Elles ont permis de faire le point sur les tendances actuelles dans le champ de la réinvention de la démocra-tie en Afrique. Elles ont mis en avant les innovations en cours, en identifiant les acteurs et les actrices, les types de pratiques dans lesquelles ils sont engagés au jour le jour, les dispositifs de participation et d’inclu-sion qu’ils mettent en place pour soigner ou réinventer la démocratie, les types de nouveaux outils, récits et méthodes au service du pouvoir d’agir des citoyen.ne.s. 

Thématique des Assises de la Démocratie : Penser et faire vivre la démocratie substantive.

Aperçu des Assises :

  • 150 participants et 75 associations/organisations de la société civile, provenant de 20 pays
  • Des soirées d’hommage à Cesária ÉVORA, Maryse CONDÉ et Wangari MAATHAI
  • Conférence inaugurale avec Christiane TAUBIRA
  • Discussions sous l’arbre à palabres, tables-rondes, expositions, soirées culturelles, conférences, ateliers et débats, mettant en lumière une Afrique créative, solidaire, vivante et tournée vers l’avenir !